Semaine de la santé mentale

6 mai 2019

 

 

6 mai 2019 - Dans le cadre de la semaine de la santé mentale, nous vous proposerons une série de vidéos présentant des enjeux organisationnels. Dans ce premier vidéo, notre présidente-directrice générale présente notre vision d'établissement et sa préoccupation quant à la stigmatisation des patients en santé mentale. 

 

 

Consultez notre capsule vidéo sur Facebook à l'adresse suivante:

https://www.facebook.com/InstitutPinel/videos/2240585666203873/

 

 

7 mai 2019 - Dans le cadre de la semaine de la santé mentale, nous vous proposons une série d’articles écrits par des experts de chez nous.  Aujourd’hui,  nous vous proposons les articles de madame Lorraine Plante, Adjointe à la Direction des soins infirmiers et des services multidisciplinaires. Bonne lecture!

 

Psychiatrie légale

 

Les gardes en établissement : balisées pour respecter les principes fondamentaux de la liberté

par Lorraine Plante, B. Sc. inf., LL. M. 

01 mai 2018

 

Consentement aux soins et consentement substitué : comment s’y retrouver?

par Lorraine Plante, B. Sc. inf., LL. M. 

01 sept. 2018

 

La non-responsabilité criminelle

par Lorraine Plante, B. Sc. inf., LL. M. 

31 oct. 2018

 

 

 8 mai 2019 Dans le cadre de la semaine de la santé mentale, nous vous proposerons une série de vidéos présentant des enjeux organisationnels. Pour ce deuxième vidéo, la directrice des services professionnels et des affaires médico-légales présente le projet «Trajectoires et programmation».

 

Consultez notre capsule vidéo sur Facebook à l'adresse suivante:  https://www.facebook.com/InstitutPinel/videos/462285594314014/

 

 

9 mai 2019 - Dans le cadre de la semaine de la santé mentale, nous vous proposons une série d’articles écrits par des experts de chez nous.  Aujourd’hui,  nous vous proposons les articles suivants :

 

Un peu d'histoire... - Quelques mots sur l’Institut Philippe-Pinel de Montréal L’Institut Philippe-Pinel de Montréal a été nommé ainsi en l’honneur du Dr Philippe Pinel. Dr Pinel était un médecin français, ayant vécu de 1745 à 1826, qui était reconnu pour son dévouement au développement de la psychiatrie en proposant des méthodes thérapeutiques plus humaines et plus adéquates. L’Institut a ouvert ses portes en 1970 en réponse à l’augmentation du nombre de personnes malades et de l’insuffisance de soins offerts à la prison de Bordeaux (établissement de détention de Montréal). L’Institut est aujourd’hui un hôpital psychiatrique sécuritaire, universitaire et reconnu comme étant un chef de file en psychiatrie légale. Son expertise à ce chapitre est reconnue un peu partout dans le monde comme un lieu d’enseignement et de recherche de pointe. L’Institut reçoit des patients atteints de problèmes de santé mentale et présentant des comportements violents en provenance d’hôpitaux et de centres de détention. Des programmes spécifiques ont été développés et permettent d’évaluer, d’encadrer et de traiter ces personnes provenant de partout au Québec, tant pour les patients admis que suivis aux Services externes de l’Institut. Sa devise : Apaiser la souffrance, contrer la violence : une mission unique.

 

****************

 

Le saviez-vous... Méditer pour être en meilleure santé mentale -  La méditation pleine conscience (ou mindfulness) consiste à être pleinement attentif à ce que l’on fait au moment présent. On cesse de ruminer nos pensées et on gagne en sérénité. Les études scientifiques tendent à démontrer que cette approche apporte de nombreux bienfaits aux patients souffrants de problèmes de santé mentale : - elle réduit l’insomnie, l’anxiété et les symptômes dépressifs; - elle diminue l’intensité des douleurs chroniques; - elle améliore la qualité du sommeil et favorise un sentiment de bien-être; - elle peut être associée à une baisse des taux de réhospitalisation chez les personnes atteintes de schizophrénie.

 

****************

 

Les Conseils d'unité - Les Conseils d’unité sont des lieux de communication où la personne reprend son rôle de citoyen. Lors de la séance d’un Conseil, les patients ont l’occasion de poser des questions sur les règles du milieu, de proposer de nouveaux modes de fonctionnement, de donner leur opinion et l’appréciation de leur niveau de satisfaction. Le premier Conseil d’unité a été animé le 23 juin 2015 à l’unité A-1. Il y a actuellement 8 unités où s’anime un Conseil une fois par mois : les unités A-1, A-2, B-1, B-2, D-1, D-2, E-1, E-2. L’objectif du Conseil d’unité est de redonner un pouvoir d’agir aux patients dans le cadre d’une approche de rétablissement. Il offre aux personnes qui y participent l’occasion de jouer un rôle actif sur leur unité. C’est ce qu’un patient et trois membres du personnel sont allés présenter au colloque de l’Association québécoise pour la réadaptation psychosociale (AQRP) qui s’est tenu à Laval les 14 et 15 novembre 2017. On y a présenté l’origine des Conseils d’unité, les valeurs et les principes qui les orientent, l’approche avec laquelle ils sont animés ainsi que les changements et les déséquilibres qu’ils ont créés dans notre milieu, mais aussi les bénéfices qui en sont ressortis, dont la prise de parole des patients. Le patient, qui faisait partie du groupe des présentateurs, est venu raconter l’expérience qu’il a vécue dans sa participation aux séances du Conseil de son unité. D’ailleurs, cette dernière présentation a suscité plusieurs questions et commentaires dans la salle. Les personnes qui ont assisté à cette présentation étaient des intervenants provenant de divers milieux et des utilisateurs de services en santé mentale. La réception des participants a été très bonne.

 

****************

 

L’art-thérapie à Pinel -  L’art-thérapie est offerte pour tous les patients de Pinel ayant des besoins particuliers. Il peut être proposé aux patients ayant des mesures restrictives lourdes. L’art-thérapeute peut se rendre sur place ou, si le patient a sa circulation dirigée, il peut se rendre de lui-même au local d’art-thérapie. On n’a pas besoin d’être «bon» en art pour utiliser cette approche. Seuls le consentement et l’ouverture sont un prérequis. En art-thérapie la personne peut aborder le même type de problèmes que dans une psychothérapie verbale conventionnelle, mais elle s’engage dans le processus thérapeutique en créant une œuvre avec le matériel d’arts plastiques tout en discutant avec l’art thérapeute afin de susciter des prises de conscience. L’œuvre d’art sert de médiateur entre la personne et l’art-thérapeute. L’art-thérapie peut aider à réduire le stress et l’intrusion de pensées négatives. Elle renforce la créativité et l’estime de soi. Les œuvres sont vues comme des portes d’entrée vers l’univers intérieur. Elles créent un pont de communication entre le patient et l’art-thérapeute. Les bénéfices de l’art-thérapie sont vus dans un objectif de rétablissement. Soit d’une micro réinsertion (amélioration de la qualité de vie) sur l’unité de la personne ou un rétablissement vers l’extérieur de l’unité de vie. Pour utiliser ce service, il s’agit d’en parler à votre docteur qui évaluera la pertinence de cette approche pour vous et fera une requête à l’art-thérapeute.

 

****************

 

Les bienfaits de l’activité physique sur la santé mentale - Saviez-vous que l’activité physique pouvait avoir de nombreux effets positifs sur la santé mentale? Comme le dit l’adage bien connu, un esprit sain dans un corps sain! Plusieurs études ont démontré que la pratique quotidienne d’exercices physiques pouvait entraîner les bienfaits suivants :

  • amélioration de l’humeur,
  • meilleure gestion de l’anxiété et des émotions,
  • diminution du niveau de stress,
  • meilleure capacité de concentration, 
  • meilleure capacité à accomplir ses tâches quotidiennes,
  • meilleure estime de soi et sentiment de fierté,
  • amélioration de la qualité du sommeil. 

 

Bonne lecture!  

 

 

10 mai 2019

Dans le cadre de la semaine de la santé mentale, nous vous proposerons une série de vidéos présentant des enjeux organisationnels. Dans ce dernier vidéo, la directrice de la recherche et de l'enseignement universitaire présente l’observatoire interdisciplinaire de recherche en justice et santé mentale.

 

Consultez notre capsule vidéo sur Facebook à l'adresse suivante: https://www.facebook.com/InstitutPinel/videos/1186024991578995/

 

****************

 

Article (anglais seulement):

 https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0145213418302291

 

Autres suggestions de lecture :

 

Tardif, M. et Forouzan, E. (2016) Violence et abus III : Évaluation  et prise en charge d’adultes auteurs  de violence sexuelle, in Fondements et pratiques en médecine sexuelle, F. Courtois et Bonnierdale, Editors, Lavoisier. p. 282-297. 

 

Joyal, C.C , & Spearson-Goulet, J-A. (2017). Neuropsychologie des adultes et des adolescents agresseurs sexuels. Dans F. Cortoni et T.H. Pham (Éds.), Traité de l’agression sexuelle. Presses de l’Université de Montréal.

 

Fiches thématiques pour la trousse média en agression sexuelle :

Retour