Réflexion sur l'euthanasie : les faits

Conférence du mercredi
Réflexion sur l'euthanasie : les faits

 Conférence du mercredi présentée par

  

Dr François Primeau
FRCPC Fondateur en gérontopsychiatrie
Professeur agrégé de clinique, Département de psychiatrie et neurosciences
à la Faculté de médecine de l'Université Laval
Chef du Service de gérontopsychiatrie, CSSS Alphonse-Desjardins, Hôtel-Dieu de Lévis
 

 de 12 h à 13 h, Auditorium Lionel-Béliveau

  

 

La question d’une légalisation de fait de l’euthanasie a soulevé un intérêt certain par mi la population depuis la création en 2010 de la Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité.
 
Le Rapport de cette Commission, rendu public le 22 mars 2012, recommande que l’euthanasie fasse partie des soins appropriés en fin de vie, dans le cadre de certaines balises. Ainsi, il n’y aurait pas de poursuites intentées à l’endroit des médecins qui auraient procédé à des actes euthanasiques. Cependant, les faits concernant cette pratique (et celle du suicide assisté qui lui est apparentée) soulève des interrogations sérieuses après une étude des faits dans les juridictions qui ont légalisé l’euthanasie (par exemple les Pays-bas et la Belgique) selon les documents officiels publiés d’après ces lois autorisant l’euthanasie. Un examen des faits et de l’implication des psychiatres tel qu’exigé par le Rapport de la Commission est donc nécessaire, pour éviter les dérives que les lois néerlandaises et belges ne semblent pouvoir endiguer malgré les balises en place. L’extension de l’euthanasie aux patients déprimés (depuis 1994 aux Pays-Bas) et aux patients souffrant de démence doit soulever un questionnement en profondeur de ces pratiques : un esprit critique à cet égard semble peu présent dans le Rapport de la Commission.
 
L’impact sur les soins palliatifs et les soins aux aînés, surtout dans le contexte de l’accélération démographique du vieillissement au Québec, souligne la nécessité d’une réflexion anthropologique sur la personne malade dans notre société qui dépasse le simple niveau émotif. Cette présentation espère y contribuer.



REMERCIEMENTS

 

Cette activité a été rendue possible grâce à une subvention sans restriction à l'Éducation médicale continue de l'Institut Philippe-Pinel de Montréal par Brystol-Myers Squibb Canada

 
INSCRIPTION À L'AUDITORIUM
 
L'inscription est gratuite, mais vous devez vous inscrire auprès de :
 
Secrétariat de l’enseignement : 514-648-8461 poste 585
 
Aucune confirmation téléphonique ou par courriel ne vous sera confirmée.
 
 
BOÎTE À LUNCH
 
Pour les personnes qui assistent à la conférence à l’Auditorium de l’Institut, vous devez mentionner, lors de votre inscription, que vous désirez une boîte à lunch au coût de 5 $ payable sur place.
 
IMPORTANT : inscription et réservation une semaine à l’avance.
 
 
INSCRIPTION EN VISIOCONFÉRENCE
 
Pour les intervenants du domaine de la santé, cette activité est disponible en visioconférence.  Veuillez noter que les places sont limitées et vous devez vous inscrire une semaine à l'avance.
 
Pour vous inscrire à la visioconférence, veuillez cliquer sur le lien suivant : 
 
 
 
ITINÉRAIRE
 
Pour connaître l'itinéraire : cliquez ici.



Retour