Stage de psychiatrie légale - expertise, évaluation et gestion de la dangerosité

Stage optionnel

 

Durant son stage de 3 à 6 mois à temps plein, le résident sera impliqué auprès d’une clientèle mixte :

  • faisant l’objet d’une demande d’expertise formulée par le tribunal
  • femmes faisant l’objet d’une demande d’expertise formulée par le tribunal
  • homme admis à l’Institut Philippe-Pineld e Montréal pour évaluation et gestion de la dangerosité et dont les actions pourront être judiciarisées en cours de séjour. 
À la fin de son stage de psychiatrie légale, le résident aura acquis les connaissances académiques et les compétences cliniques requises pour produire une expertise à la demande de la Cour (aptitude, responsabilité ou présentencielle). Il pourra poser et justifier succinctement les diagnostics aux axes I et II des patients admis et offrir un traitement approprié, du moins pour la durée du séjour du patient sur l’unité. Le résident sera également en mesure d’évaluer et de traiter des patients difficiles et/ou présentant un niveau accru de dangerosité, au plan psychiatrique. Il sera amené à se familiariser avec le fonctionnement du Tribunal administratif du Québec et pourra, au besoin, produire un rapport d’évolution d’un patient ayant fait l’objet d’un verdict de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux en vertu de l’article 16 du Code criminel canadien. 
 
De plus, le résident sera appelé à jouer un rôle de leader au sein de l’équipe multidisciplinaire, notamment en donnant les directions cliniques, mais également en fournissant de l’enseignement au personnel en place de même qu’aux divers intervenants déjà impliqués dans le traitement et/ou le suivi des patients admis en expertise.
 
Enfin, le résident sera appelé, dans certains cas, à communiquer et défendre ses opinions et impressions cliniques devant différents interlocuteurs (collègues, avocats, juges ou autres). 
 
 
Lieux de stage
 
Unités d’expertise H-3, H-4
 
Sur ces unités, sont admis des hommes provenant directement du tribunal ou du Centre de détention Rivière-des-Prairies. Les durées de séjour sont habituellement courtes, de deux à huit semaines, soit le temps nécessaire pour procéder aux différentes évaluations demandées par la Cour (expertise sur l’aptitude à comparaître, sur la question de la responsabilité criminelle ou présentencielle).
 
 
Unité C-2
 
Sur cette unité, le résident sera impliqué auprès d’une clientèle masculine en provenance de toutes les régions du Québec. Ces patients sont admis à l’Institut Philippe-Pinel de Montréal afin de contrôler leur dangerosité immédiate ou évaluer leur dangerosité future et proposer des solutions pour y remédier.
 
 
Unité C-1
 
Sur cette unité, le résident sera impliqué auprès d’une clientèle mixte. Les femmes qui y sont admises le sont en général via la Cour ou la Maison Tanguay dans le cadre d’une demande d’expertise par la Cour. On y reçoit aussi hommes et femmes en provenance de toutes les régions du Québec qui sont admis pour contrôler leur dangerosité immédiate ou évaluer leur dangerosité future. 
 
 
Objectifs
           
Voir les objectifs généraux du stage en psychiatrie légale. 
 
 
Description des activités cliniques offertes 
  • Évaluation des patients lors de leur admission
  • Élaboration d’un plan de traitement pour la durée du séjour avec emphase mise sur le contexte de l’évaluation, soit :
    • Recueillir l’information nécessaire à la production de l’évaluation demandée par le tribunal
    • Gestion de la dangerosité immédiate et évaluation de la dangerosité future
    • Traitement aigu pour rendre le patient apte à subir son procès
  • Préparation et rédaction des évaluations demandées par la Cour
    • Assistance au personnel professionnel dans l’élaboration de l’évaluation de la dangerosité avec des outils spécifiques (PCL-R, HCR-20, etc.)
  • Participation à une supervision régulière sur l’évolution des problématiques, mais aussi sur les spécificités de la clientèle en expertise et sur les technicalités légales
  • Possibilité de participer, selon les patients présents sur l’unité, à l’élaboration d’une requête pour traitement contre le gré
  • Comparution au Tribunal administratif du Québec (préparation et rédaction de rapport, présentation aux audiences, etc.).  
     
Psychiatres supervisant le stage 
  • Dre Kim Bédard-Charette, unité H-3
  • Dre Chantale Bouchard, unité H-4
  • Dre Anne-Marie Bouchard, unité C-2
  • Dr Michel Filion, unités C-1 et C-2
  • Dr France Proulx, unité H-3